2012-02-29

Logiciels Libres et Android





Je reviens sur une information récente de jean marc manach concernant Android. Le secteur de la téléphonie mobile entretient une artificielle différence avec le secteur de l'informatique grand public qui est suspecte et illégitime. Levée de bouclier si Orange ADSL ou google propose un mouchard sur la ligne ADSL et indifférence quasi générale du scandale Carrier IQ.

L'information du "tweet" (identi.ca en fait) est que la FSFE cherche à donner une nouvelle impulsion au mouvement libre sur Android. Le message est fédérateur, remplacer l'existant par un équivalent sans petites lignes liberticides, sans clause léonine.


Là où je suis d'accord

Lorsque vous achetez un terminal subventionné, vous acceptez le contrat de licence Android (plûtot amical) et le contrat de licence Google (nettement moins sympa). A ce contrat s'ajoute celui du contrant de licence des logiciels que le constructeur à ajouté. L'opérateur qui a subventionné le mobile ajoute également ses petites lignes.

Vous pouvez vous affranchir d'une grande partie de ces petites lignes en installant une ROM alternative libre. Il existe aussi la ROM alternative non-libre, c'est un ROM officielle modifiée pour en améliorer les performances. J'utilise principalement CyanogenMod. Le code source est disponible.

Là où je ne suis d'accord

Je n'aime pas le raccourci : code source fermé = fonctionnement à l'encontre de l'utilisateur. Comme beaucoup l'ont démontré (dont moi sur ce blog avec l'application Twitter) le code source fermé n'est pas une garantie suffisante pour faire n'importe quoi sans que personne ne s'en aperçoive.

L'état de l'art permet actuellement de
L'état de l'art ne permet pas encore de
  • obscurcir (obfusquer ;)) le bytecode java.
  • tricher sur la structure DEX comme on le fait sur la structure PE.

Et mes applications ?

Je suis un utilisateur convaincu du libre. Je fais mes développement avec Eclipse (libre) et l'ADT (libre) mais qui fonctionne avec la JRE de Oracle (pas du beau libre), tout ça sur une gentoo (libre) et Gnome (libre) mais sur un MacBookPro (bouh c'est pas beau) dont le Mac OS X a rencontré mkfs.ext4.

J'utilise du libre et du non libre et je fais du libre et du non libre. Ni SignalSpam ni DirectRepondeur ne sont libres car le code source est MOCHE, DÉSORGANISÉ, INDIGNE. Ces logiciels fonctionnent de manière transparente et ont des équivalents bien plus efficaces sur le market ou dans les dépots de F-Droid.

ADB Lock est une application à la conception plutôt propre. Je suis assez fier de son originalité et convaincu de son utilité. Le blocage d'ADB en veille devrait même faire parti des paramètres développeurs dans Android. ADB Lock est libre et le code source s'obtient par mail, gratuitement,  avec la licence WTFPL !
Enregistrer un commentaire